Conifères

Le terme de « conifères », synonyme de « résineux » couvre d’une façon plus générale le groupe botanique appelé gymnospermes, qui comprend des espèces sans résine ou sans cône, comme les ifs ou d’autres qui peuvent perdre leurs aiguilles pendant l’hiver, comme les mélèzes. Le terme de gymnosperme signifie « graines nues ». Contrairement aux plantes plus évoluées qui protègent leur semence dans des fruits, les conifères fructifient en cônes (d’où leur nom) qui s’ouvrent à maturité, laissant la graine apparente. Ce règne végétal compte quelques 416 espèces et 7 familles dont les ancêtres remontent à l’ère secondaire, il y a plus de 300 millions d’années. Le plus ancien conifère vivant est le Ginkgo biloba dont on a retrouvé des traces fossiles datant de plus de 160 millions d’années. En France, il existe des ifs depuis 120 millions d’années. Les conifères représentaient à cette époque environ 40 % de la flore terrestre. Apparus sur terre juste après les fougères et bien avant les feuillus, les herbes et les fleurs des champs, les conifères ont survécu alors que d’autres ordres botaniques ont aujourd’hui disparu.
Les conifères diffèrent notamment des autres végétaux par leurs feuilles réduites à l’état d’aiguilles ou d’écailles et par leurs fruits appelés « cônes » ou « pommes de pin », d’autres conifères portent des baies (genévriers, ifs).

Les différentes formes de conifères

Les différentes formes de conifères

Reproduction des conifères

Reproduction des conifères

Exemples de feuilles

Exemples de feuilles

Les fiches

Agathis australis

Araucaria araucana (Désespoir des singes)

Araucaria heterophylla

Calocedrus Decurrens (Calocèdre)

Le genre Cedrus compte principalement trois espèces , les cèdres sont des grands arbres dont les branches s’étalent en se ramifiant en plans horizontaux, les feuilles en aiguilles sont disposées en rosette.

Cedrus Atlantica Glauca (Cèdre de l’Atlas bleu)

Cedrus Deodara (Cèdre de l’Himalaya)

Cedrus Libani (Cèdre du Liban)

Cupressus Arizonica Glauca (Cyprès bleu de l’Arizona)

Cupressus Sempervirens (Cyprès de Provence)

Juniperus Squamata blue carpet (Genévrier rampant)

metasequoia glyptostroboides (Métaséquoia)

Le genre Pinus compte une centaine d’espèces répandues principalement dans l’hémisphère nord. De formes variables, ils se distinguent par leurs longues feuilles en aiguilles persistantes toujours associées par deux, trois ou cinq

pinus bungeana (Pin Napoléon)

pinus canariensis (Pin des Canaries)

pinus cembra (Pin des Alpes)

pinus coulteri (Pin à gros cônes)

Pinus Halepensis (Pin d’Alep)

Pinus Nigra Austriaca (Pin noir d’Autriche)

pinus parviflora (Pin blanc du Japon)

pinus ponderosa (Pin jaune)

pinus strobus (Pin blanc)

pinus wallichiana (Pin de l’Himalaya)

Taxodium distichum (Cyprès chauve)

Torreya grandis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s