London : Gardens, Rock n’ roll, trade, art, nature and traditions

God save the Queen

Londres mégalopole cosmopolite de 12.3 millions d’habitants et d’une superficie de 1572 km2 porté sur l’art et la culture où par ailleurs les musées publics sont gratuits tels British Museum, Natural History Museum ou Tate modern (musée d’art contemporain) pour les plus connus ,  est tout simplement magique où tradition côtoie modernité, l’extravagance et tous les superlatifs y sont roi  que l’on soit à Camden  quartier rock et psyché,  Notting hill  coté « so british » feutré et coloré , ou en balades bucoliques dans les immenses espaces verts de la ville Hyde Park, Kesington Gardens, Regent’s Park ,Green Park, Saint James Park, Kew Gardens mais aussi  au milieu de la fourmilière de la city ou encore dans l’ambiance de ses pubs  ainsi que son passé historique en découvrant « The tower of London » et les joyaux de la couronne Londres vous transportera à travers l’espace et le temps.

 

Publicités

Quatre jours à Barcelone

Museu Picasso

DSC00349

Mercat de la Boqueria

Les conséquences de la déforestation en Indonésie

huile_de_palme

La déforestation  en Indonésie conduit les orangs-outans au bord de l’extinction. Des vies humaines sont également en jeu : la déforestation cause des incendies dont les fumées toxiques sont pointées du doigt dans des milliers de morts prématurées chaque année. Le recul des forêts aggrave par ailleurs les changements climatiques en rejetant du gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Pourtant, HSBC finance sans vergogne à coup de centaines de millions de dollars ces destructions.

Les sociétés incriminées sont responsables de pratiques scandaleuses : accaparement des terres appartenant à des communautés locales, opérations sans autorisation légale, exploitation des travailleurs, travail des enfants, feux de forêts, ou encore drainage et transformation des tourbières riches en carbone.

Dites à HSBC d’arrêter de financer ces entreprises destructrices. Les forêts et les orangs-outans d’Indonésie ne doivent pas banquer !

ourang-outan

Sur son site Internet, HSBC affirme que « le développement durable est à la base de ses priorités stratégiques ». Les informations que nous avons recueillies prouvent le contraire !

Les banques sont très attentives à leur réputation. Ensemble, nous pouvons révéler leur hypocrisie au grand jour et les forcer à changer leurs pratiques. Que vont penser les clients de HSBC en apprenant que leur banque investit dans la destruction des forêts ? Si vous êtes clients HSBC, raison de plus pour interpeller votre banque !

Plus nous serons nombreux à signer, plus HSBC prendra conscience que ce scandale est public et qu’il faut changer de stratégie, et vite.

Merci pour votre participation,

Mehdi, pour l’équipe Forêts de Greenpeace

Signer la pétition